Retour Success Stories

Sahib Zada, 28 ans, Originaire du Pakistan

Sahib Zada, 28 ans, Originaire du Pakistan

Partie 1 : Avant each One

Sahib est né au Pakistan. Là-bas il fait des études pour devenir ingénieur électronique et travaille pendant plusieurs années.

En 2018, après un volontariat de six mois chez WNGO, il n’a pas d’autres choix que de fuir son pays. Lorsqu’il arrive en France, Sahib est perdu : il ne comprend pas la langue, il ne connaît personne, il ne peut pas travailler. Tout à coup, tout ce qui faisait ce qu’il était avant, n’existe plus.


Partie 2 : Pendant each One

Une fois sa demande d’asile acceptée, Sahib est désormais réfugié. France Terre d’Asile l’oriente vers each One. Il passe l’entretien et entre dans le programme.

each One m’a donné une deuxième vie, un nouveau souffle. Ils m’ont aidé à me tenir à nouveau debout.

Sahib suit le cursus sur le campus d’HEC. Progressivement, il reprend ses marques, il apprend le français et commence à comprendre comment fonctionne le pays. Ces nouveaux points de repères lui permettent de se projeter à nouveau et d’envisager un avenir professionnel stable.

Avec each One, j’ai trouvé une famille : j’étais comme un enfant.

Surtout, il y rencontre des tas de gens formidables, qui l’aident à se construire un espace dans lequel il se sent en sécurité, et où il recommence à évoluer sans crainte et avec espoir. L’équipe et les professeurs sont attentifs, chaleureux et les méthodes d’apprentissages utiles et efficaces. each One lui donne les clés pour comprendre ce qui l’entoure, et s’intégrer.

Avec son mentor, Sahib creuse les possibilités qui s’offrent à lui, identifie ses forces et ses faiblesses et reconstruit son projet professionnel. Le métier d’ingénieur requiert une maîtrise de la langue qu’il n’a pas encore, et Sahib est motivé pour s’ouvrir à d’autres opportunités. Il sait qu’il aime le contact humain et qu’il excelle dans le domaine de la relation client.

each One l’oriente vers une formation portée par l’association et ses partenaires Wero et Pôle Emploi en collaboration avec le CEPROC (centre de formation des professions culinaires) : elle permet de combiner cours de français et de soft skills, des ateliers d’employabilité et des cours plus techniques pour apprendre toutes les ficelles du métier de boucher.

Partie 3 : Après each One

Maintenant, je me sens intégré, je connais la culture, j’ai des amis, je me sens à ma place.

Aujourd’hui, Sahib est en CAP, pendant 18 mois, pour devenir boucher. Dans les laboratoires, il découpe, il désosse, il étiquette : il prépare la viande et l’installe en rayon. Sa formation se termine en 2021.

A côté de ça, Sahib profite de ses amis, avec qui il vit en colocation dans le 91 : il se sent enfin chez lui.

Découvrir une autre histoire

Karamaldeen Hassan, 32 ans, Originaire du Soudan

Stagiaire chez L’Oréal Paris et fondateur d’une association

Oussama Essa, 30 ans, Originaire de Syrie

Journaliste à TVR (Bretagne)

Ketevani Barikhashvili, 27 ans, Originaire de Géorgie

Étudiante à la Sorbonne Nouvelle en Médiation culturelle